Quels sont les bienfaits des Nootropiques ?

Les recherches avancent pour satisfaire les besoins de la planète, mais surtout de l’humanité en particulier. Le cerveau est parmi les organes qui passionnent le plus les scientifiques. Comment le booster? Comment augmenter ses capacités, notamment cognitives?

La découverte des nootropiques fait partie de ces recherches. Ce sont des substances, ou plutôt des suppléments, qui sont capables d’améliorer et d’augmenter les fonctions cognitives du cerveau. Voilà grosso modo ce qu’il en est, mais entrons plus en détail dans le guide qui suit.

Qu’est-ce qu’un nootropique, plus précisément ?

Les nootropiques sont des ingrédients qui stimulent le cerveau, en améliorant la mémoire – que ce soit à court ou à long terme. Ils ont aussi d’autres effets sur le comportement de l’individu tels que :

  • la réduction de l’anxiété,
  • l’augmentation de la confiance en soi,
  • la prévention de la dépression,
  • l’amélioration du sommeil,
  • et même, la motivation dans ce qu’on fait.

Les nootropiques peuvent être d’origine naturelle ou synthétique. Ce sont pour la plupart des plantes, des médicaments, ou d’autres compléments alimentaires. C’est le Dr Corneliu E. Girguea, qui a été le premier à avoir découvert la première molécule de nootropique, connue sous le nom de Piracétam.

Il existe des nootropiques sous diverses formes. En poudre, en comprimé ou en liquide.

Depuis, les recherches n’ont cessé d’évoluer et on prête aux nootropiques bon nombre de bienfaits sur l’homme et son cerveau.

Pour avoir une idée de la multitude de produits appelés nootropiques, rendez-vous sur le site noostradamus.com, où une liste de ces produits vous est proposée. Vous y trouverez les origines et les explications nécessaires pour vous aider dans votre choix.

Quand peut-on dire qu’une substance est un nootropique ?

A part les caractéristiques citées ci-dessus, un nootropique doit remplir certaines conditions pour être accepté comme tel. En effet, en plus de l’amélioration de la mémoire, il doit aussi faciliter l’apprentissage. Il doit également pouvoir agir sur le cerveau même si celui-ci est dans des conditions non favorables, tel que le manque d’oxygène.

Un nootropique doit aussi avoir des fonctions mécaniques, en améliorant le travail des neurones dans leur fonction de transmetteurs d’informations. De même, il doit assurer la protection du cerveau s’il est exposé à des dommages chimiques ou physiques. Dans ce cas il prévient les effets des drogues ou autres produits nocifs qui pourraient endommager le cerveau, mais en même temps il ne devrait pas y avoir d’effets secondaires sur son utilisation.

Ce sont des conditions assez spécifiques et complexes mais que l’inventeur du Piracétam a tenu à préciser pour protéger l’appellation « nootrope ». Une substance qui réunit la plupart de ces caractéristiques peut donc être appelée nootropique.

Quand utiliser les nootropiques ?

Ce n’est pas parce qu’une substance est confirmée comme étant un nootropique, que vous pouvez le consommer « sans modération ».

Normalement, il faut l’avis d’un spécialiste pour prendre un nootropique. A défaut, la consultation de sites spécialisés est indispensable. Et faut-il préciser que si on parle de stimulant, on sait que la caféine fait donc partie des nootropiques. Il en est de même de la nicotine. Mais nous savons très bien que leur abus – ou du moins des aliments ou des substances qui en contiennent – nuit à la santé, au lieu de l’améliorer!

Par ailleurs, prendre des nootropiques ne peut pas remplacer une bonne nuit de sommeil ou une hygiène de vie saine. Comme nous l’avons défini plus haut, il s’agit d’un supplément, d’une aide à l’amélioration des conditions recherchées pour stimuler le cerveau et ses fonctions.

Pour ce qui est de la posologie, il y va de chaque individu et de son état de santé. Cela va de soi. Les effets d’un nootropique peuvent être ressentis au bout de quelques heures, comme ce pourrait être au bout de quelques jours, voire de plusieurs semaines. Suivant le produit, la consommation peut être plus ou moins prolongée. Ceux à base de plantes sont plus doux.

Ils peuvent être pris de trois manière différentes :

  • oralement
  • sous la langue
  • par voie nasale (en spray)

Les avantages des nootropiques

Ce sont pour la plupart des produits d’origine naturelle. Les effets secondaires sont minimes, mais faut-il rappeler que vous ne devez pas en abuser. Le fait de ne pas avoir (ou très peu) d’effets secondaires fait partie des conditions de l’appellation « nootropique ».

Les nootropiques existent sur le marché, sous divers aspects : en poudre, en comprimé ou en liquide. Vous ferez votre choix (le mieux ce sera avec votre médecin) suivant votre convenance. Toutefois, il se peut que le produit qui vous convienne n’existe pas dans la formule que vous aimez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *